Et si le mystérieux Banksy, l’un des street-artistes militants les plus célèbres au monde, n’était autre que Robert “3D” Del Naja, le leader du groupe Massive Attack, graffeur à ses heures perdues.

L’hypothèse émise par Craig Williams, un bloggeur écossais, n’a rien de farfelue : coïncidences parfaites entre les apparitions du groupe et celles de nouvelles œuvres à travers le monde. Alors selon vous, légende urbaine ou fausse route ?